La maison La Traverse

Mission


Contrer la violence faite aux femmes dans un contexte conjugal en leur offrant du soutien, de l'accompagnement et au besoin de l'hébergement pour elles et leurs enfants. De plus, nous intervenons sur le plan social et politique afin de promouvoir des rapports égalitaires entre hommes et femmes au sein de notre société.




La vie en maison d'hébergement


Pour plusieurs, envisager de se retrouver dans une maison d'hébergement est souvent angoissant. La maison d'accueil La Traverse offre un endroit sécuritaire, confidentiel, gratuit et chaleureux où il est possible d'échanger avec d'autres femmes désireuses de briser le cycle de la violence. De plus, des intervenantes sont présentes de jour comme de nuit pour apporter du soutien. Les enfants sont aussi accueillis et pourront bénéficier des services d'une intervenante jeunesse (mère-enfant). Un espace de jeux est aménagé pour eux. La maison d'hébergement a le souci d'intimité, ainsi, chaque femme bénéficie d'une chambre qu'elle partage avec ses enfants seulement. Les espaces communs sont accessibles, comme une grande maison familiale. Nous encourageons l'entraide, le respect et le non-jugement ; ces valeurs sont au cœur de notre maison. Les résidentes ont la possibilité de vaquer à leurs occupations personnelles: travail, études, etc.


L'intervention féministe


Les intervenantes de la Maison d'accueil La Traverse utilisent l'approche féministe pour guider leurs interventions quotidiennes. Cette analyse vient du fait que la violence conjugale n'est pas un problème individuel, mais bien un problème de société qui est inscrit dans les rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes.
L'intervention féministe repose sur un ensemble de principes directeurs dont l'objectif ultime est d'amener les femmes à reprendre individuellement et collectivement du pouvoir sur leur vie. Même s'ils sont définis en fonction des femmes, rappelons-nous que ces mêmes principes s'appliquent aussi dans l'intervention auprès des enfants. Voici les principes ralliant les maisons d'hébergements :
• que les femmes reprennent du pouvoir sur leur vie à travers la solidarité entre femmes, les rapports égalitaires et la défense de leurs droits ;
• que les femmes et les enfants victimes de violence conjugale ne sont pas responsables de la violence subie;
• que les femmes ont droit à l'autonomie, au respect et à la liberté ;
• que les femmes ont le potentiel et les habiletés pour diriger leur vie et prendre des décisions qui vont dans leur intérêt.

Référence: Guide de l'intervention féministe 2008, 48 pages Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale


Témoignages